Bronzette interdite : les plages de la Côte d'Azur de nouveau ouvertes

(Reuters) - Prendre un bain de mer ou se promener le long de la promenade des Anglais à Nice sur la Côte d’Azur : une partie des Français ont pu retourner sur les plages ce week-end, rouvertes pour la première fois depuis que le confinement avait été instauré mi-mars pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Les résidents des zones dites “vertes”, où le virus circule peu, peuvent de nouveau accéder à un certain nombre de plages après la levée progressive des restrictions décidées par le gouvernement depuis lundi. Samedi, les maires ont rouvert l’accès à certaines plages dans le Nord de la France et sur la côte Méditerranée.

Mais il y a de nouvelles règles : les activités individuelles telles que la nage, la pêche ou le surf sont autorisées, à la condition que les mesures de distanciation sociale soient respectées. Mais bronzer sur sa serviette ou rester sur la plage pendant plusieurs heures sont désormais proscrits.

“On a pu se baigner ce matin. On a pu profiter de cette mer qu’on a pas vue depuis deux mois pratiquement”, explique un Niçois arborant un chapeau de paille en arpentant une plage de galets plutôt vide.

“Il nous reste le bronzage, le farniente qu’on n’a pas encore, malheureusement. On est en semi-liberté”.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est rendu à Veules-Les-Roses en Normandie où il a mis en garde sur les conséquences d’un non-respect de ces nouvelles règles.