11 mars 2020 : première Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme

Le président Emmanuel Macron présidera ce mercredi à Paris, aux côtés du roi d'Espagne, la cérémonie de la première Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme en France ainsi qu'aux Français frappés à l'étranger. Elle aura désormais lieu chaque année le 11 mars.

La cérémonie de la première Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme en France ainsi qu'aux Français frappés à l'étranger se tient à Paris ce mercredi. Cette cérémonie, ramenée à 900 personnes pour cause de coronavirus, aura désormais lieu chaque année le 11 mars, date anniversaire des attentats de Madrid de 2004, les plus meurtriers en Europe depuis 1988. 

Emmanuel Macron accueillera le roi d’Espagne, Felipe VI sur l'esplanade du Trocadéro

La cérémonie sera précédée mercredi d'un hommage européen à l'Unesco. Cette Journée, prévue par un décret de novembre, s'ajoutera aux commémorations spécifiques pour certains attentats. Elle se tiendra au Trocadéro afin de ne pas heurter des victimes en mettant l'accent sur un attentat plutôt qu'un autre, a expliqué l'Elysée.  En présence de 900 victimes ou proches de victimes, le chef de l'Etat prononcera un discours et rencontrera des pupilles de la Nation, tandis que le roi d'Espagne rencontrera des victimes espagnoles et franco-espagnoles. Au cours de cet hommage, des médailles seront remise à 99 personnes, une forme de reconnaissance pour les victimes.

Célébrer la mémoire des victimes sur notre sol et à l'étranger

Cette date a été choisie en référence à la Journée européenne des victimes du terrorisme qui a déjà lieu le 11 mars. Il s'agit de célébrer la mémoire des victimes partout à travers le monde. Dans les ambassades françaises se tiendra également une cérémonie ainsi que dans toutes les préfectures partout en France.  Pas question de supprimer pour autant les dates d'hommage propres à chaque attentat, l'idée est de créer une mémoire commune pour un fléau qui dépasse les frontières.