Un second souffle pour le tourisme à Amnéville

Un important programme d'investissement de plus de sept millions d'euros doit à terme, renforcer l'attractivité économique et touristique du site d'Amnéville. Parallèlement, les équipements de base comme le pôle thermal ou encore le snowhall vont également subir un important lifting.

(ER) - Avec six millions de visiteurs par an, Amnéville se revendique comme le premier site de loisirs du Grand Est. Même si les dernières années ont été difficiles, le zoo a connu de sérieux soucis financiers, la société publique locale chargée de la destinée de la cité des loisirs veut aller de l'avant. Un vaste plan d'aménagement et de modernisation de la zone appelé Amnéville 2.0 a débuté.

L'objectif pour «Destination Amnéville» est de faire du pôle des loisirs un lieu de vie qui donne envie aux visiteurs de se promener et non pas de venir pour une seule activité. L'idée est donc de créer du liant entre les différentes zones et d'offrir une nouvelle image.  

Présentée la semaine dernière, la première phase des travaux s'étale sur une année et va coûter 2,7 millions d'euros. Elle concerne l'aménagement d'un piétonnier. Concrètement, des chemins fléchés vont relier trois places piétonnes: le parvis de l'image du casino au Gaumont, le parvis de la piscine jusqu'au zoo et celui des thermes, face à la cure. La création de 302 espaces de stationnements gratuits, le placement de nouveaux mobiliers urbains et la plantation de nouveaux arbres vont donner un cachet plus vert aux lieux. 

Une navette autonome, d'une capacité de 12 personnes, devrait aussi être mise en place de mai à septembre 2020. Dans la foulée, des travaux se dérouleront d'octobre 2020 à juin 2021 avec la réhabilitation du parking et de l'entrée. 

Source: Destination Amnéville

La seconde partie de l'investissement débutera en octobre 2021 pour se finir en juin 2022. Les coûts seront plus élevés - 4,7 millions d'euros - puisqu'il s'agira de supprimer la ligne à haute tension. De quoi offrir aux visiteurs une image plus moderne et plus écologique de la zone. 

Outre cet investissement global de plus de 7 millions d'euros, «Destination Amnéville» compte s'impliquer dans la pérennité des différentes activités qui composent le site de loisirs. Dix millions d'euros d'investissements vont être engagés dans un programme de rénovation du pôle thermal, près de sept millions d'euros vont être injectés dans les bâtiments du snowhall (réalisation d'un parc de la glisse outdoor, luge sur rail, tyrolienne,...) sans oublier la nouvelle dynamique au sein du golf. 

Ce vaste projet d'investissement tranche avec la situation financière délicate dans laquelle se trouve la mairie d'Amnéville ou encore les soucis économiques du zoo. Le parc animalier qui connaît de sérieuses difficultés financières a été repris en janvier dernier par le fonds d'investissement Prudentia Capital. Ce dernier s'engageant à investir près de 1,6 million d'euros chaque année.