Un festival de migrations pour un Est mosellan cosmopolite

Les houillères de Lorraine ont cessé toute activité en Moselle Est en 2004 après plus d'un siècle de fonctionnement. Ce passé a connu des vagues de migration. Polonais, Italiens, Maghrébins, Espagnols ont forgé une mosaïque de cultures différentes, Ce cosmopolitisme est encore vivace aujourd'hui et se fête dans un festival des migrations.

Le Festival Migrations a vu le jour en 2014 à l’initiative de l’Association d’Action Sociale et sportive du Bassin Houiller (ASBH), de l’Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) et du Carreau – Scène Nationale de Forbach et de l’Est mosellan. Ces trois structures en composent le comité de pilotage. 
Ce festival a pour but de faire découvrir à un public le plus large possible les cultures qui composent le Bassin Houiller d’aujourd’hui et qui, résultant de migrations aux raisons diverses, contribuent à la richesse de notre territoire et plus largement, notre pays.

Il est également l’occasion de rassembler les structures associatives, sociales et culturelles du territoire. « Nous espérons dépasser l’idée d’événements épars , commente Fabienne Lorang, directrice du Carreau. Nous voulons devenir une entité dans laquelle plusieurs partenaires travaillent main dans la main. De ces rencontres, de ces synergies doivent naître une volonté commune de faire réfléchir les gens. » 

L'itinérance du festival le fait partir de Forbach, le samedi 17 mars, pour aller vers Cocheren, L'Hopital, Metz, Sarreguemines; Folschviller, Petite-Roselle, etc. Les migrations évoluant avec le temps, l'année 2018 offrira une dimension russe et africaine à Cocheren. Le lundi 19 mars, Metz accueillera un concert de jazz manouche au centre social de la rue Pioche. 
Le programme complet peut être consulté ici.​