Nancy : Une page du Coran adjugée à 114 000 €

Une page authentifiée d’un Coran du VIIIe  siècle a été adjugée 114. 000 € à l’hôtel des ventes de Nancy. Le document, très peu altéré compte tenu de son ancienneté, a été acquis par un acheteur saoudien et mis en vente par un collectionneur originaire de l'est de la France.

C’est un document exceptionnel tant par sa rareté que par sa valeur historique qui a été vendu le 16 novembre à l’hôtel des ventes de Nancy. Adjugé 114. 000 € (140. 000 € frais compris), ce manuscrit daté de la première moitié du VIIIe  siècle est une page d’un Coran issu du Proche-Orient ou d’Égypte.

Mesurant 33,5 x 31 cm, il se compose d’un « texte de 18 lignes par page sur parchemin, en arabe, en écriture hijazi à l’encre brune, présentant la Sourate XIX Maryam, du verset 72 au verset final 98 (tronqués) » et d’une « frise ornementale constituée d’un enchevêtrement d’anneaux encadrés de pointes triangulaires, en bas de page », détaille l’expert parisien qui a eu à l’authentifier.

L’analyste note également que ce « folio sur parchemin de grandes dimensions fait partie des rares exemples de la production omeyyade de manuscrits coraniques » et que son « format correspond à celui adopté par les copistes aux débuts de l’islam, avant son évolution vers un format horizontal au début de la période abbasside (750 - 1258) qui connaîtra au Xe  siècle l’apparition du papier utilisé alors progressivement comme support principal de l’art du livre islamique ».

En 2011, à Rennes, un Coran a été adjugé à 1,4 million d'euros

En septembre 2011, l'hôtel des ventes de Rennes avait été le théâtre d'une vente de feuillets anciens du Coran qui ont été adjugés aux enchères plus d'1,4 million d'euros. Ces feuillets manuscrits, remontant au VIIe siècle et donc aux origines du Coran, étaient déchirés ou brûlés sur les bords, Répartis en 23 lots différents, leur mise a prix, entre 8 000 et 30 000 € chacun, ont trouvé preneur à 570 000 € et 470 000 €, le lot ! Ils ont été rédigés dans la région de Médine et de La Mecque en Arabie Saoudite. Et avaient échoué, dernièrement, dans le grenier d'un antiquaire parisien.