Metz : des espèces menacées mises en lumière sur les monuments pour le G7 G

Du 26 avril au 10 mai, un parcours d’installations sur six monuments messins mettra en lumière des espèces animales en voie d’extinction.

Metz, qui accueille le G7 des ministres de l’Environnement les 5 et 6 mai, a confié à l’artiste français Julien Nonnon le soin d’illuminer la ville à travers une série de projections : « Crying Animals ».

Les images de ces animaux en détresse seront projetées sur les façades du Centre Pompidou, du palais des congrès Robert-Schuman,de la gare, la porte des Allemands, la Caisse d’allocations familiales, ainsi sur que les remparts du plan d’eau.

Tous les soirs, à la tombée de la nuit, le public découvrira les nombreuses espèces en danger sur Terre entre autres l’abeille, le panda, le requin-marteau, la baleine, l’aigle, l’éléphant, le gorille, le koala, l’orang-outan, le rhinocéros, le tigre ou l’ours.

Un constat d’autant plus alarmant que l’ONU a révélé mardi que jusqu’à un million d’espèces animales et végétales pourraient être menacées d’extinction, dont beaucoup « dans les prochaines décennies ».

Julien Nonnon, qui utilise le paysage urbain comme support, avait déjà habillé les façades messines à l’occasion du festival « Constellations ». Le 3 mai, il proposera au public un safari urbain de « Crying animals » dans la ville.