Metz accueillera le G7 Environnement les 5 et 6 mai prochains : la galère pour les Messins

Depuis le 1er janvier 2019, la France a pris la présidence du G7. Pour relever ce défi, la France renouvelle profondément le format du G7, il n'est plus seulement une réunion à huis clos entre chefs d’État et de Gouvernement. François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire​, a désigné la ville de Metz pour accueillir le G7 des ministres de l'Environnement, des Océans et de l'Energie les 5 et 6 mai 2019.

"Centre métropolitain de l’Est de la France, la ville de Metz est engagée de longue date dans la transition écologique et fait figure d’exemple en matière d’action environnementale. Ses engagements en font une excellente ambassadrice de la mobilisation française face aux défis du dérèglement climatique et de l’érosion de la biodiversité", a déclaré le ministre.

Pourquoi Metz ?

La ville de Metz présente l'avantage d'être quasiment frontalière avec l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg. La cause environnementale est au cœur des politiques publiques  de la ville depuis plusieurs années. Les baisses de la consommation d'énergies et des émissions de gaz à effet de serre sont devenues un objectif politique structurant pour Metz. Par exemple, plus de 200 millions d'euros ont été consacrés à sa politique énergétique et a permis la construction d’une centrale à biomasse, la création d’un parc éolien et le développement d’une centrale photovoltaïque. La façon de se déplacer dans la ville a également été réinventée autour du développement du tramway notamment.

Grâce à cette mobilisation, le mix énergétique de la ville est aujourd’hui composé pour un tiers d’énergies renouvelables, soit une part plus élevée que l’objectif que s’est fixé la France pour 2030. Ville multiculturelle et ouverte sur le monde, Metz sera une excellente vitrine de la France sur la scène internationale. Enfin, avec son nouveau centre des Congrès, elle dispose de tous les équipements nécessaires pour accueillir un évènement d’une envergure internationale.

Mais une galère pour les Messins

Les Messins se préparent à cet événement qui va boucler la ville à toute circulation. Les services de l’État et les forces de l’ordre sont sur le pont pour sécuriser l’accueil des délégations de cette organisation internationale regroupant sept des principales puissances économiques mondiales (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, et Royaume-Uni).

Plusieurs rencontres ont déjà eu lieu en préfecture de Metz pour définir les moyens à mobiliser et les périmètres qui seront bouclés autour du centre des congrès Robert-Schuman et de l’Arsenal où se réuniront les participants à cet événement. Il faut s’attendre à quelques difficultés de circulation dans ces secteurs, voire dans toute la ville. La société Urbis Park a déjà pris les devants ce samedi 13 avril en placardant un avertissement sur les portes de son parking de la République. Il sera fermé au public durant deux jours.