Mahmut Gundesli, prochain maire de Tomblaine ?

Il y a quelques jours encore, Hervé Féron, l'actuel maire de Tomblaine, une des communes entourant Nancy, faisait le fanfaron. Il pouvait ainsi le faire car, à ce moment là, il était le seul candidat à la mairie de cette commune de 9 000 habitants. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Le Dr Mahmut Gundesli a décidé de s'opposer à lui.

Hervé Féron se plaignait d'être le seul candidat à la mairie de Tomblaine et se voyait déjà élu sans avoir eu à s'opposer à un adversaire. A qui voulait bien l'écouter et notamment à la presse, il déclarait : « Et en toute sincérité, je ne me vois pas prendre un poste si la participation est trop faible. Quelle légitimité j’aurais ? Et les électeurs qui ne se seront pas déplacés ? Quelle légitimité auront-ils à venir interpeller le maire ensuite ? »

Aujourd'hui, le maire sortant de Tomblaine peut changer de chanson. Le Dr Mahmut Gundesli, responsable de l'UF des Urgences au CHR-CHU de Nancy, a décidé de faire campagne pour être le nouveau maire et de s'opposer ainsi à Hervé Féron. Il conduira une liste dans laquelle "tous les Tomblainois se reconnaîtront", promet-il. L'adversaire déclaré de l'actuel maire est une figure importante de la société civile dans la métropole nancéienne. 

Né en 1971, Mahmut Gundesli (48 ans) est arrivé en France à l'âge de 6 ans. Ses parents, d'origine turque, se sont alors installés à Hombourg-Haut. C'est en Moselle Est que le futur médecin a fait toutes ses études primaires et secondaires : Macheren, Hombourg-Haut, Saint-Avold. Son parcours scolaire et universitaire est exemplaire de la "méritocratie à la française", comme il aime à le dire. Il le terminera à la Faculté de médecine de Nancy, puis comme praticien hospitalier au CHU. Ce parcours exceptionnel "d'un enfant de la République" le conduit aujourd'hui à se montrer très attaché à la laïcité.

Très engagé dans la vie associative, il milite dans des associations caritatives comme "Pont sans frontière" basée à Vandoeuvre-lès-Nancy.  Cette association a pour but de promouvoir la solidarité sous toutes ses formes en développant des activités de prévention, de formation et d’animation à caractère culturel, social et sportif. Elle s’investit dans le domaine de l’éducation, de la santé et de la prévention, de la jeunesse et des loisirs. De par ses activités professionnelles au service des urgences du CHU et ses activités militantes, le Dr Gundesli jouit de l'image d'un homme intègre et soucieux des autres.

Son programme mise notamment sur la jeunesse, la sécurité et la participation. Il déplore que l'actuel maire ne se soit jamais préoccupé de l'accès aux loisirs de la jeunesse. Il veut mener une réelle politique de sécurité en créant une police municipale et en développant la vidéoprotection. La participation citoyenne est une de ses convictions les plus fortes. Il vaut associer tous les habitants à toutes les décisions de la cité. Enfin, il regrette l'opposition systématique d'Hervé Féron à la métropole du Grand Nancy. C'est pourquoi il insiste sur sa volonté de travailler main dans la main avec les autres communes de la métropole pour que tous les Tomblainois en profitent pleinement.

Alors Mahmut Gundesli prochain maire de Tomblaine ? Et pourquoi pas ?

 

.