Les Algériens mosellans manifestent à Metz contre Abdelaziz Bouteflika

Ils sont venus de toute la Moselle pour soutenir leurs compatriotes qui manifestent en Algérie. Plus de 250 Algériens étaient devant le consulat 1 bis avenue Leclerc de Hauteclocque (vue principale) et de la rue Wilson (entrée de l'immeuble) ce samedi à Metz, pour dénoncer la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat de président de la République.

La plupart des manifestants ont leur famille également présente dans les cortèges dans les rues des principales villes algériennes. Il faut alors montrer qu'ils ne sont pas seuls. "Notre premier objectif est de montrer de la visibilité à l'international, pour qu'on ne croit pas que c'est un mouvement désordonné qui ne sait pas ce qu'il fait", explique Taïeb, jeune étudiant qui fait partie des organisateurs.

Dans la foule, beaucoup de musique et de slogans pour inciter Bouteflika à quitter la politique et, à travers lui, inviter le clan qui manipule ce vieil homme malade à se retirer. Un autre rassemblement est prévu dimanche à 14h30, place Stanislas à Nancy. 

« Il n’a pas compris que c’est tout un clan et tout un système que l’on veut aussi voir disparaître. Le nouveau Premier ministre qu’il a nommé est ministre depuis 18 ans. Il repousse les élections, sans donner de nouvelle date. Il n’est plus dans la conquête mais dans la prolongation. Cette ruse nous oblige à rester mobilisés », explique Samy Mezani. « Face à cette décision à l’algérienne, nous devons rester vigilants. On veut une 2e  République. Tous ceux qui ont dirigé le pays depuis vingt ans doivent se retirer. Les dérives sont trop graves », poursuit Lokmane Benabid, élu municipal à Moyeuvre-Grande.

Les manifestants comptent bien revenir, tant qu'Abdelaziz Bouteflika sera au pouvoir. Les prochaines élections en Algérie sont pour l'instant repoussées. "En attendant, il est toujours président", dénoncent les Algériens de Metz. 

Ci-dessous l'article consacré par le Républicain Lorrain à la manifestation.