Les adieux d'André Rossinot au quartier du Haut-du-Lièvre à Nancy

Entre Rossinot et le HDL il y a une longue histoire. Il le raconte lui-même. « C'est sur le terrain de la vie quotidienne, au sein des associations, que j'ai commencé à m'impliquer à partir de 1963 d'abord comme membre d'une amicale de locataires au Haut-du-Lièvre où j'habite alors mais aussi comme administrateur de MJC, d'un centre social. C'est cet engagement qui me conduira à être conseiller municipal délégué à la jeunesse puis adjoint aux affaires sociales. Jusqu'à ce jour de 1983, l'un des plus forts de ma vie, où l'équipe que je conduisais a été élue à la mairie avec un slogan de campagne encore aujourd'hui plus que jamais d'actualité : Nancy, nous avons raison d'y croire ! »
Pour se souvenir de cette amitié entre celui qui deviendra maire, ministre, président du Grand Nancy que Malika Dati a pris l’initiative d’une rencontre entre Rossinot et les habitants du HDL qui a eu lieu ce 22 juin dans la matinée.