Le Maroc en opération séduction auprès des investisseurs alsaciens

Les atouts du Maroc qui font du Royaume une importante plateforme économique régional ont été présentés, mercredi à Strasbourg, aux représentants de l'économie alsacienne, dans le cadre de la manifestation "Semaine autour du Maroc à Strasbourg" qui se tient jusqu'au 28 courant.

Une rencontre de promotion économique du Maroc a été organisée, dans ce cadre, par le Consulat du Royaume à Strasbourg en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) Alsace Eurométropole. Elle s'est tenue en présence d'une délégation marocaine de haut niveau conduite par l'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa.

La délégation marocaine composée notamment du Directeur général de l'Industrie au ministère de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, Ali Seddiki, du Président du Groupement Des industries Marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), Karim Cheikh, de la Directrice du Pôle CFCIM-Team France-Export, Charafa Chebani, de Jaouad Cherkaoui de l'Agence marocaine pour l'efficacité énergétique (AMEE) et de Fatima Zahra El Khalifa, Directrice générale du Cluster Solaire, a mis en avant, à cette occasion, les progrès économiques remarquables enregistrés ces dernières années et les efforts déployés par le Royaume en vue d'améliorer son environnement macroéconomique et renforcer son attractivité auprès des investisseurs étrangers.

Dans leurs mots introductifs, MM. Jean-Luc Heimburger et Philippe-Edern Klein, respectivement présidents de la CCI Alsace Eurométropole et de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc, ont souligné la volonté de ces deux institutions de contribuer au renforcement de la relation économique entre le Maroc et les différentes régions françaises et de donner une forte impulsion à ces liens, à travers l'accompagnement des entreprises et des hommes d'affaires désireux d'investir dans nombre de secteurs à forte valeur ajoutée au Maroc, comme l'aéronautique, l'automobile et les énergies renouvelables.

Il s'agit selon eux d'une relation "fructueuse, dense et privilégiée" appelée à se consolider davantage en tirant profit des atouts indéniables dont jouit le Royaume, en particulier sa stabilité politique et sa position géographique aux portes de l'Afrique et de l'Europe ainsi qu'à la faveur de ses infrastructures de premier plan (Port Tanger Med, réseau autoroutier et ferroviaire, LGV …) et les facilités fiscales et foncières.

De son côté, M. Benmoussa s'est félicité de "l'excellence" des relations entre Paris et Rabat, faisant observer que le caractère "stratégique" de ces liens s'exprime entre autres à travers les échanges réguliers entre les gouvernements des deux pays, leurs parlements, leur société civile et leurs acteurs économiques.

Le diplomate marocain a aussi affirmé que la France reste pour le Maroc un partenaire économique de premier rang. Le Royaume est également pour la France son premier partenaire en Afrique avec une évolution moyenne annuelle des échanges commerciaux de 5%, a-t-il dit, mettant en avant le rôle de la diaspora marocaine et sa contribution à cette dynamique.

De par sa croissance économique régulière, la diversification de ses secteurs productifs, les politiques sectorielles mises en place et son environnement des affaires favorable, sa stabilité politique et les réformes tous azimuts qu'il a engagées depuis l'intronisation duRoi Mohammed VI, le Maroc est habilité à s'ériger désormais en un hub économique incontournable sur le continent africain, a fait observer M. Benmoussa.

Pour sa part, M. Seddiki a présenté les opportunités d'investissement dans le Royaume dans le cadre de la stratégie d'accélération industrielle, notant qu'il s'agit d'une politique de long terme inscrite dans la continuité et orientée vers la création des emplois et de la valeur ajoutée ainsi que l'export.

Il a aussi mis en lumière les mesures d'incitation aux investissements offertes aux hommes d'affaires étrangers souhaitant s'installer dans le Royaume, notamment la formation de la main d'œuvre, une fiscalité positive, un accompagnant durant tout le processus de création de l'entreprise et le soutien financier.

De leur côté, le président du GIMAS, le représentant de l'Agence marocaine pour l'efficacité énergétique et la directrice générale du Cluster Solaire, se sont attardés sur les progrès importants réalisés dans leurs secteurs respectifs et l'important potentiel dont ils regorgent en termes de création d'emploi et de valeur ajoutée.

Ils ont à cette occasion invité les investisseurs alsaciens à tirer profit de cet énorme potentiel, de la compétitivité de l'économie marocaine et des facilités qu'offre le Royaume aux investisseurs.

La Semaine autour du Maroc vise à souligner les liens existant entre la ville de Strasbourg, l’Alsace, la France, l’Europe et le Maroc.

Le programme de cette manifestation culturelle et économique comprend notamment des expositions sur "Marocains ; migrants et voyageurs", et "Sites historiques du judaïsme marocain: synagogues et cimetières", un concert de musique arabo-andalouse, la projection du film « Road to Kabul » et un concert acoustique Gnawa au Palais de l’Europe.