Le délabrement inquiétant de la tribune sud du stade du FC Metz

La tribune sud du stade Saint-Symphorien est dans un état de délabrement avancé. Murs fissurés, fuites, trous béants, câbles pendouillants. Petit tour du propriétaire proposé par le quotidien gratuit luxembourgeois L'Essentiel.

C'est officiel depuis samedi, le stade Saint-Symphorien va se doter d'une toute nouvelle tribune sud. Les travaux, qui coûteront en tout 30 millions d'euros, dont 15,5 millions financés par le FC Metz et le reste par les collectivités territoriales, débuteront dès la fin de la saison 2018/2019, pour se finir en août 2020.

Dans les tuyaux depuis plusieurs années, ce projet a enfin pu se finaliser. Et il y avait urgence. Car malgré les travaux réalisés régulièrement par le club pour mettre aux normes son stade, cette tribune, qui date des années 60, connait un état de délabrement avancé, voire même dangereux par endroits.

Murs fissurés ou troués, fuites d'eau, câbles électriques emmêlés à l'air libre ou qui baignent dans l'humidité, L'essentiel est allé sur place pour vous montrer l'envers du décor de cette tribune qui accueille, entre autres, le vestiaire des équipes, les accès presse, la corbeille présentielle et un stand de restauration.

A la suite de cette annonce, le quotidien luxembourgeois a enregistré de nombreux commentaires de Messins qui se plaignent de leur municipalité et son insuffisance. "Pourquoi avoir attendu si longtemps alors qu'il y avait possibilité de profiter de l'Euro 2016 et un financement important de l'état Français ? En plus Metz aurait pu bénéficier d'une publicité gratuite grâce aux médias mondiaux présents. L'occasion rêvée de mettre en valeur la beauté de la ville. Une fois de plus c'est raté Tant pis c'est encore le contribuable mosellan qui paiera la note !!!"

 

En savoir plus: 

Sous l'impulsion du président Maurice Michaux du Cercle Athlétique Messin, le club met sur pied en 1921 une association immobilière ayant pour objectif la construction d'un stade sur l'île Saint-Symphorien. Le stade Saint-Symphorien est inauguré en août 1923 avec un retard, le toit de la tribune s'étant effondré au décoffrage.

Des travaux d'envergure sont engagés au stade Saint-Symphorien en 1932 avec le passage au statut professionnel du club messin. Il est ainsi doté de 10 000 places, dont 2 000 couvertes. Quatre ans plus tard, 15 000 places sont disponibles.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le stade est inondé par l'occupant, mais tout rentre dans l'ordre rapidement. L'éclairage pour les matches en nocturne est opérationnel dès 1953 tandis que la tribune principale est refaite à neuf en 1962.

Les années passant, le stade devient quasiment vétuste malgré une rénovation au début des années 1970. L'enceinte établit son record d'affluence avec 28 766 spectateurs le 7 décembre 1991 pour un match Metz-Marseille. Il faut attendre 1998 pour voir la construction d'une tribune moderne derrière l'un des buts, à trois étages et d'une capacité de 9 000 places. Dans la foulée, la tribune opposée est rasée et remplacée par une tribune moderne. En mars 2001, le stade totalement rénové peut accueillir 26 671 spectateurs assis.

Le 10 octobre 2007, pour la première fois un match d'un sport autre que le football se déroule à Saint-Symphorien : l'équipe de France de Rugby Espoirs affronte la Sélection Africaine des Léopards devant 15 620 spectateurs.

Le 6 juin 2009, Johnny Hallyday y donne un concert pour sa « dernière » tournée « Tour 66 », devant plus de 35 000 personnes. Il y avait déjà chanté le 12 juillet 2006, lors de sa « Tournée des Stades », trois jours après la finale de la Coupe du monde perdue par la France, aux tirs aux buts face à l'Italie.