La vie avec le covid-19 chez nos voisins allemands et luxembourgeois

Cinq millions de masques distribués en Sarre

A partir de lundi, le Land de Sarre distribuera cinq masques à chaque citoyen. Sachant que dans cette région frontalière allemande, à compter du 27 avril, le port d'une protection buccale sera obligatoire dans les transports en commun (comme c'est déjà le cas au Grand-Duché de Luxembourg depuis cinq jours maintenant) et comme cela sera le cas en France dès le 11 mai.

Les stations-services luxembourgeoises font grise mine

Un pays à l'arrêt (ou quasi) depuis cinq semaines, un trafic européen limité au strict nécessaire : les pompistes luxembourgeois ont vite enregistré des baisses dans les volumes de carburant délivrés. Pour le président du Groupement pétrolier luxembourgeois, cette chute aurait même affecté de près de 80% les ventes des stations-services frontalières ou installées sur le réseau autoroutier
Toujours selon Romain Hoffmann, les stations à l'intérieur du pays aurait connu une réduction d'activité de l'ordre de 50%. Sachant qu'à l'instar de nombreuses entreprises, ces sociétés ont aussi été perturbées dans leur fonctionnement par la prise de congés pour raison familiale et par la peur de la contagion qui, au Luxembourg, a déjà fait 83 victimes.

Fashion victim... du virus

Stocks de printemps invendables et les problèmes de trésorerie pour financer les achats de collections des saisons futures, les boutiques de mode sont confrontées à des problématiques bien spécifiques. Fermés depuis le 16 mars dernier, ces commerces craignent de lourdes pertes. Pour limiter les dégâts, la FEMO, fédération de mode affiliée à la CLC (Luxembourg), demande donc au gouvernement luxembourgeois la réouverture rapide des magasins de vêtements. La vente de vêtements est à nouveau autorisée en France depuis ce matin, le 24 avril.