Avec un stade rénové, le FC Metz entre de plain-pied dans le foot business

La deuxième étape au stade Saint-Symphorien est achevée. Opérationnelle au mois d’août, la tribune Sud accueillera 8.000 personnes, mais aussi un club affaires, un espace de coworking et des bureaux à louer.

(DH) - Il semble bien plus difficile de faire sortir une enceinte sportive de terre que d'apporter un grand coup de lifting à un stade historique. Et ce même si les travaux apparaissent pharaoniques. La preuve, la livraison du stade national, à Kockelscheuer, est à nouveau décalée de quelques mois. A cette date, le FC Metz aura inauguré depuis début août sa nouvelle tribune Sud dont la deuxième tranche de travaux vient d'être achevée. Un ouvrage conçu pour lui permettre d'entrer de plain-pied dans une nouvelle ère économique. 

Pour ce faire, le club des Grenats a fait évoluer son projet. Et pas seulement au niveau architectural, avec l'idée de fermer les angles pour cacher les différences entre les différentes tribunes. L'idée directrice est de ne pas faire de Saint-Symphorien «uniquement un stade de football», indique le maire de Metz qui précise : «le FC Metz est un club de foot, mais aussi un club d'affaires» pour qui la ville a accordé un bail emphytéotique de 50 ans.

Pour se réinventer, le club a vu les choses en plus grand. Pour la rénovation de sa tribune, il a doublé le budget initial qui était de 30 millions à l'origine. C'est ainsi que la tribune rénovée accueillera 7.955 spectateurs, soit plus du double de sa capacité antérieure, mais surtout un ensemble d'infrastructures qui permettront à l'enceinte de «vivre toute l'année, et non plus au rythme des 19 journées de championnat», comme l’a souligné Lionel Ollinger, le directeur d'une des filiales du groupe FC Metz.

Chargé de l'exploitation et la rentabilité des infrastructures, Lionel Ollinger a commenté la visite organisée ce vendredi et s'est notamment attardé sur le parvis de 18.000 m². Dans cet espace, 1.000 m² seront dédiés à un club affaires, 2.000 m² au coworking, 8.000 m² aux séminaires et événements d'entreprise - dont un auditorium de 275 places -. Des espaces d'hospitalité seront aménagés et des bureaux proposés à la location.

«L'ensemble de cet espace ainsi aménagé nous permettra de faire des recettes tous les jours», a encore indiqué Lionel Ollinger en admirant «un décor de carte postale». En effet, du haut de la tribune, sous la charpente métallique, la vue dégagée plonge sur la cathédrale et les principaux monuments de la ville. «Chapeau pour le couvre-chef», s’est exclamé le maire de Longeville-lès-Metz, commune qui abrite l'île Saint-Symphorien.

A mots couverts, les responsables ont encore indiqué que l'enceinte pourrait accueillir des concerts. Reste toutefois à mesurer leur impact sur la pelouse. Mais, auparavant, place à la dernière tranche de travaux, le second œuvre, qui se terminera cet été. Le coup d'envoi de la saison 2020-2021 est programmé le 7 août et le club a déjà demandé à la Ligue de pouvoir débuter le championnat à domicile. Il ne reste plus à espérer que les Grenats se maintiennent parmi l’élite.