Au Luxembourg, une heure de travail coûte 38,7 € à l'employeur contre 35,6 € en France

Le service des statistiques du Grand-Duché (STATEC) s'est penché sur le coût de la main-d'oeuvre au Luxembourg, secteur par secteur. C'est dans la restauration qu'il est le moins élevé et c'est dans la finance qu'il atteint des sommets.

Au Luxembourg, le coût horaire moyen de l’ensemble de l’économie luxembourgeoise (hors agriculture et administration publique) est de 38,7 euros en 2016. C'est ce que révèle le STATEC dans le numéro 15 de sa publication Regards daté de novembre 2018. C'est un peu moins qu'au Danemark (41,6 euros) et qu'en Belgique (39,2 euros) mais plus qu'en Allemagne (33,2 euros) et qu'en France (35,6 euros).

En Europe, selon les chiffres d'Eurostat, la palme revient à la Norvège avec un coût horaire de la main-d'oeuvre qui dépasse les 50 euros. La Bulgarie, quant à elle, affiche le coût de la main-d'oeuvre le plus bas avec seulement 4,4 euros par heure à débourser pour les patrons.

De grandes disparités selon le secteur

Au Luxembourg, le coût de la main-d’œuvre est le plus élevé dans le secteur des activités financières et d’assurance et le plus faible dans l’hébergement/restauration et activités de services administratifs.   

On apprend qu'au cours des huit dernières années, le coût horaire a augmenté de 2,3% par an en moyenne au Luxembourg. Les coûts indirects ne représentent que 13,5% du coût total de la main-d’œuvre. La majeure partie est constituée des cotisations sociales obligatoires. Le coût direct comprend également des rémunérations (primes, etc.) non versées régulièrement. Ces dernières représentent environ 8% du coût total.

Un salarié à temps plein coûte 65.468 euros par an

Ce coût moyen cache néanmoins des variations très importantes selon les secteurs d’activité: il dépasse les 71 euros dans le secteur des activités financières et d’assurance, alors qu'il plafonne sous les 21 euros dans l'Horeca.

Le coût moyen  pour l'employeur d'une heure travaillée est de 26 euros dans la construction, 34 euros dans l’industrie et 41 euros pour l’ensemble du secteur tertiaire. Comme par le passé, le coût horaire est plus élevé dans les grandes entreprises que dans les petites.