Attention aux arnaques liées au Coronavirus : la préfecture de Moselle alerte

Tests de dépistage, vaccins, décontamination de logements, produits et médicaments pour se protéger du Coronavirus…, les sociétés et personnes malveillantes ne manquent pas d’imagination pour mettre au point de nouvelles arnaques. La préfecture de la Moselle lance un appel à la vigilance.

Il est important de rappeler :

- qu’il n’existe pas à ce jour de vaccin, d’aliments, de purificateurs d’air, de lampes, de compléments alimentaires ni d’huiles essentielles… qui protègent ni ne permettent de guérir du Coronavirus. Dès lors toute présentation de produits (alimentaires ou non) affirmant protéger ou guérir du coronavirus relève de la pratique commerciale trompeuse ; que les dépistages du Coronavirus sont uniquement effectués par les autorités sanitaires pour confirmer un diagnostic.

Toute société ou individu vous proposant un dépistage n’est pas compétent en la matière ; que des sites internet frauduleux cherchent à vendre des médicaments alléguant une efficacité contre le virus ou des médicaments destinés au traitement d’autres maladies (VIH, paludisme…) qui font l’objet de recherches dans le cadre de la lutte contre le virus. La vente de ces derniers n’est possible que sur prescription médicale et en pharmacie ; acquérir ces médicaments en ligne est illégal et peut vous exposer à des risques graves pour votre santé (effets indésirables voire faux médicaments) ;

- que la vente en ligne de paracétamol a été suspendue, et que les annonces sur internet proposant ce médicament sont donc frauduleuses ;

- que les attestations de déplacement sont faites soit  sur l’honneur, soit par l’employeur. Elles sont gratuites. Ne vous laissez pas séduire par des sites qui proposent de vous délivrer des attestations de déplacement contre rémunération, il s’agit d’arnaques. Attention également pour les sites proposant d’éditer une version numérique de cette attestation : vous êtes susceptibles de fournir des données personnelles particulièrement sensibles. De plus, seules les attestations officielles imprimées ou recopiées sur papier libre sont valables ;

- que la décontamination des logements privés n’est pas prévue à ce jour par les services de l’État. Les personnes prétextant une décontamination obligatoire n’y sont pas habilitées et cherchent à s’introduire à votre domicile frauduleusement ; que profitant de l’élan de solidarité d’aide aux personnels soignants organisé par des plateformes d’appel aux dons ou des cagnottes, certains individus exercent de manière illégale, l’activité d’intermédiaire en financement participatif. Assurez-vous de l’identité du professionnel et de la destination de vos dons avant d’effectuer un transfert d’argent.

Pour endiguer l’épidémie Les autorités sanitaires préconisent de respecter les gestes “barrières” :

- Se laver les mains très régulièrement

- Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir

- Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades

- Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter

- Éviter les rassemblements, limiter les  déplacements et les contacts