Attentat à Strasbourg : consternation, peine et émotion

La traque continue contre l’homme qui a ouvert le feu mardi soir, près du marché de Noël de Strasbourg, faisant trois morts et douze blessés. 

L'auteur de l'attentat dans le centre-ville de Strasbourg est toujours activement recherché mercredi par les forces de sécurité, qui ont diffusé un appel à témoins mercredi soir. On dénombre deux morts, une personne en état de mort cérébrale et douze blessés.

La traque est lancée depuis mardi soir. L'auteur de l'attentat qui a fait deux morts, avec une personne en état de mort cérébrale, ainsi que douze blessés dans le centre-ville de Strasbourg est toujours activement recherché par les forces de sécurité, mercredi. Le gouvernement a décidé de placer la France en "urgence attentat". Quatre proches du tireur présumé ont été placés en garde à vue, a indiqué le procureur de Paris à la mi-journée. Suivez en direct cette journée. 

Les principales informations à retenir :

  • Le tireur, identifié comme Chérif Chekatt, est toujours en fuite, traqué par des centaines de forces de sécurité
  • Un appel à témoins a été diffusé mercredi soir pour tenter de le retrouver
  • Deux personnes sont mortes, une est en état de mort cérébrale et douze ont été blessées mardi soir

Que s'est-il passé ?

Vers 19h50, un homme armé d'un revolver d'ordonnance de 1892, calibre 8mm, "est rentré dans le périmètre du marché de Noël par le pont du Corbeau (l'une des voies d'accès au centre historique, NDLR) en se dirigeant vers la rue des Orfèvres", l'une de plus animées, a indiqué la préfecture. Puis "l'individu a ouvert le feu, blessant plusieurs personnes". La foule qui se pressait dans les rues alentour a quitté la zone précipitamment, et des passants ont trouvé refuge dans des bars et restaurants. 

Le tireur a ensuite pris la fuite vers la place Kléber, là où est installé le sapin de Noël géant. De nouveaux coups de feu ont été tirés, engendrant des mouvements de panique. Selon le procureur de Paris, Rémy Heitz, le suspect a également fait usage d'une arme blanche. Faisant face à quatre militaires de l'opération sentinelle, Chérif Chekatt a tiré dans leur direction. Leur riposte l'a blessé à un bras. "Peu après 20 heures", l'homme a quitté le quartier à bord d'un taxi, expliquant au chauffeur "avoir tiré sur des militaires et tué dix personnes". Déposé dans le quartier du Neudorf, il a à nouveau échangé des coups de feu avec des policiers, sans que personne ne soit touché.

Les condoléances de la Mosquée et de l'UMF

Plusieurs communiqués de condoléances ont été publiés par des instances musulmanes de France.

L’Union des Mosquées de France (UMF) condamne avec la plus grande vigueur l’attaque meurtrière perpétrée à Strasbourg, le soir du mardi 11 décembre 2018, faisant trois morts et treize blessés dont huit dans un état d’urgence absolue.

L’UMF présente ses sincères condoléances aux familles des victimes, souhaite un prompt rétablissement aux blessés et leur exprime son soutien total et sa pleine solidarité.

L’auteur de ce périple meurtrier qui devait être arrêté, le matin du mardi 11 décembre 2018, dans une affaire de braquage avec tentative d’homicide, est un criminel âgé de 29 ans, au passé judiciaire lourd et fiché S depuis 2016 pour motifs de radicalisation. 

Le profile du suspect, nous rappelle une fois de plus la nécessité de doubler d’efforts pour mieux prévenir la radicalisation dans les prisons.

UMF

La Grande Mosquée de Strasbourg condamne l'acte infâme, lâche et barbare perpétré hier au cœur de Strasbourg et qui a emporté la vie de trois de nos concitoyens et fait de nombreux blessés.

La Grande Mosquée de Strasbourg présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux nombreux blessés.

La Grande Mosquée de Strasbourg manifeste sa totale solidarité avec les forces de l'ordre qui veillent à notre sécurité.

La Grande Mosquée de Strasbourg appelle l'ensemble des mosquées de Strasbourg à consacrer un moment de prière lors du prêche du vendredi.

A l'issue de celui-ci, une minute de silence et de recueillement sera observée en hommage aux victimes.

Saïd Aalla, Président de la GMS

En savoir plus: